Japon

07/07/2012 – 08/07/2012

TT

Samedi, journée de Tanabata

Ce week-end se déroulait le festival de Tanabata (À la fois une fête des amoureux mais aussi religieuse) au Japon. Nous avons donc décidé d’y participer:

Deux choix se sont offerts à nous, se rendre dans une ville proche de la mer ou se déroulerait le second plus grand festival dédie à Tanabata ou participer à un  festival au sein même de Tokyo de mois grande envergure.

Nos finances étant assez limitées et les coûts de transports avoisinant les 24e pour se rendre au premier événement, nous avons privilégié le second.
Cette journée a donc commencée par une découverte des arbres à souhaits dans le parc de Shiba. Nous sommes ensuite allés nous balader dans le quartier avoisinant et sommes par hasard tombés sur une représentation d’un groupe nommé RISE. Après avoir regardé leur démonstration nous nous sommes dirigés vers…. le pokemon center de Tokyo….. Oui, aussi surprenant que cela soit, il en existe apparemment dans les grandes villes japonaises. Ce magasin, remplis d’enfants venant acheter leurs goodies avec leurs parents était bordé d’une rangée de joueurs attroupes en masses avec leurs Nintendo DS jouant au dit jeu pokemon. C’est assez marrant de constater à quel point l’engouement des joueurs pour les jeux qu’ils affectionnent est important. Devoir rester assis dehors à peine protégés de la pluie avec un bruit strident dans les oreilles, ce ne doit pas être de tout repos. Bruit strident car peut être que vous ne connaissez pas encore ces dispositifs « anti-regroupement » de jeunes, certains hôtels en Angleterre en utilisent déjà lançant des polémiques sur la moralité de ces pratiques : comment peut-on empêcher des personnes de se regrouper tant qu’elle ne créent pas de trouble? Je ne peux que déplorer ce genre de pratiques de société osant imposer leurs propres intérêts dans un lieu public. Ce n’est cependant pas à moi qu’il convient de trancher sur la question et je ne fais que donner mon avis.

Nous avons ensuite revêtus nos Yukata/Jinbei afin de retourner a nouveau au parc de Shiba ou un nouvel événement se déroulait: une illumination de bougies accompagnée de l’ouverture des petites boutiques traditionnelles des foire japonaises (Jeu ou l’on doit attraper des poissons ou des ballons, ventes de nourritures, etc…). Une fois les différents étalages parcourus, nous nous sommes diriges vers la Tour de Tokyo illuminée. La file d’attente pour celle-ci était très impressionnante mais pas autant que l’efficacité japonaise à traiter le flux de personnes arrivant si bien que le temps d’attente que l’on avait estime a plus de 45 minutes ne s’est avéré au final que de 20 minutes. Cela fait plusieurs années que l’accès le soir de Tanabata est gratuit pour les personnes en Yukata/Jinbei. Nous avons donc pu accéder gratuitement à l’observatoire des 150m et contempler Tokyo avec une vue à 360 degrés.

Cette visite a conclu la sortie de Tanabata.

Dimanche, achats à Harajuku

Profitant des soldes japonaises ayant lieu début juillet, nous sommes retournés à Harajuku pour faire nos achat en vêtements. Nous avons par exemple pu trouver des T-Shirt passant de 24-15e à 9,90e suite aux soldes, ce qui, en étant étudiant est assez grisant pour nos finances. Si vous voulez acheter des vêtements il faudra faire attention aux tailles car si les T-Shirt et vestes sont assez adaptés au normes européennes, ma plus grande frustration a été de voir qu’il m’était impossible de rentrer dans la plus grande taille de pantalon disponible dans le magasin disposant des vêtements que je convoitais. Pour environs 3 ensembles et leurs accessoires, le prix a été d’environ 150e.

C’est par le traditionnel retour au dortoir que nous avons conclues notre week-end.